Femme devant un lac gelé au pied d'un monatgne

Les meilleures destination pour visiter le Canada entre amis

« Canada, nous voilà ! » Tels sont les mots qui ont conclu le débat concernant la destination idéale selon vous pour partir entre amis. Fier d’avoir enfin trouvé un terrain d’entente et excité à l’idée de découvrir le Grand Nord, votre estomac se noue tout de même. Est-ce vraiment raisonnable d’organiser des vacances entre potes alors que chaque centime compte ? Parviendrez-vous à profiter de votre voyage avec ce colocataire gênant vous rappelant sans cesse l’état de votre solde bancaire ? Je suis sûr que cette petite voix ne pense pas à mal, mais elle a le potentiel de ruiner votre séjour canadien. Et ça, c’est une raison suffisante pour la réduire au silence, de manière pacifique bien sûr. Découvrez dans les paragraphes qui suivent comment profiter au maximum de votre escapade entre copains au Canada sans compromettre votre avenir financier.

Ottawa

Moins connu que Toronto ou Montréal, Ottawa n’en est pas moins la capitale du Canada. Cela en fait une destination idéale si vous souhaitez découvrir un maximum d’attractions en un minimum de trajets. De ses musées à ses promenades possibles le long des canaux en passant par sa gastronomie, il y en a pour tous les goûts.

L’allure d’Ottawa se métamorphose au fil des saisons. Le climat est ensoleillé et les températures agréables de juin à août, ce qui rend la découverte de la ville et de ses environs plus qu’agréable. Alors, en selle ! Réservez une visite guidée à vélo de la ville en deux heures, idéal pour avoir un premier aperçu de la ville. Si une balade à vélo ne vous enchante guère, optez plutôt pour une croisière sur le Canal Rideau. Profitez aussi du temps clément pour déguster en terrasse les généreux burgers du Hunter’s Public House Restaurant. Dès que l’automne pointe le bout de son nez, l’air froid vivifie vos poumons. Restez au chaud et visitez le Musée National des Beaux Arts, beaucoup plus riche que ses équivalents à Montréal ou à Toronto. Ou bien, profitez du spectacle que vous réservent les feuilles des arbres qui revêtent alors leur habit de saison, à base de nuances orangées et dorées.

En hiver, les artères otaviennes se parent de leurs plus beaux habits. Découvrez la sous un épais manteau d’un blanc immaculé qui n’est pas sans rappeler l’écume des plages portugaises. Ou profitez de la plus grande patinoire à ciel ouvert au monde, le Canal Rideau. Si suffisamment de courage vous anime, affrontez le froid glacial et aventurez-vous hors de la ville. Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez découvrir les merveilles hivernales. Jusqu’à preuve du contraire, le printemps arrive ensuite avec son million de tulipes qui vous accompagneront au cours de vos promenades dans la ville. À cause (ou grâce) aux averses fréquentes, réfugiez dans un des nombreux musée comme le Canada Aviation and Space Museum. Ou bien laissez une chance au Musée canadien de la nature de vous séduire par sa collection permanente et ses expositions éphémères.

Partir entre amis à Ottawa
Jack78, pixabay

Montréal

Se rendre à Montréal, en tant que Français, c’est l’assurance de ne pas être dépaysé ! Principale ville du Québec, il y règne une ambiance bon enfant toute l’année durant ce qui légitime l’expression « Joyeux comme un Montréalais ! » Bon, ok, cette expression est de mon invention (on ne peut rien vous cacher dis donc). Mais elle résume à elle seule ce à quoi vous devez vous attendre pendant votre séjour entre potes. Montréal est soumise au même climat que celui d’Ottawa, et elle renferme tout autant d’activités qui valent le détour.

Après un rude hiver, le printemps entre en scène ainsi que ses hordes de papillons qui voltigent dans le Jardin botanique. Admirez les ailes de ces lépidoptères pareils à des toiles d’artistes, dont les couleurs se confondent pour faire naître un chef d’œuvre de la nature. Ne vous limitez pas à une visite de nuit, ce serait se priver d’un tout autre spectacle d’une égale splendeur. En effet, une fois la nuit tombée, le parc se parent de mille et une lumières et se transfigure en une gigantesque mosaïque de couleurs éblouissantes.

Avec l’été qui pointe le bout de son nez, il en est de même pour les festivités. Les mois estivaux sont rythmés par les rendez-vous festifs en tout genre : concerts, spectacles, feux d’artifices, etc. Profitez du climat ensoleillé pour visiter le parc Mont Royal et pour vous attabler à la terrasse du Damas Restaurant. À Montréal, l’automne n’est pas cette saison triste qui fait le lien entre deux solstices ! Déhanchez-vous au rythme du festival Pop Montréal qui s’invite tous les ans autour de cette période aux quatre coins de la ville. Faites un tour aux différents marchés hebdomadaires pour déguster des délicieux fruits de saison sous le feuillage rougit des arbres. Et bien d’autres choses encore.

Quand vient l’hiver, on est assuré (si on en doutait encore), que Montréal n’est pas une ville comme les autres. Pas même un froid glacial n’arrête les montréalais et leur sens de la fête. Impossible de ne pas faire un saut au marché de Noël et son ambiance féérique. De même que le festival Montréal en hiver est un passage obligé. Pas question non plus de tirer un trait sur le plaisir culinaire. Pour cela, nous vous recommandons de faire un tour au Modavie, restaurant aux prix défiant toute concurrence.

Jardin botanique de Montréal
breaktime; pixabay

Vancouver

Vous avez rêvé d’une harmonie entre la nature et la mer ?  Vancouver l’a fait ! L’océan Pacifique d’un côté, des vallons recouverts de forêts de l’autre, Gastown est un alliage parfait des communautés qui ont fait son histoire. Les cultures amérindienne, asiatique et canadienne se marient pour donner naissance à un cocktail détonnant. Dans une seule et même ville, partez à la découverte de traditions d’antiques civilisations et partagez une pinte avec les piliers de bars locaux.

En été, là où la météo est la plus favorable, nul besoin de voiture pour découvrir Vancouver. Tous les quartiers de la ville sont aisément accessibles à pied ou à vélo. Vous aurez ainsi le temps d’apprécier le trajet qui vous mène à votre destination. Après tout, rien ne presse, vous êtes en vacances. Amoureux de la nature, vous serez ravis d’apprendre qu’il n’est pas nécessaire de quitter la ville pour trouver votre bonheur. Sur le globe, de gigantesques parcs font la fierté des villes qui les accueillent. Le Stanley Park fait partie de ceux-là. S’étendant sur plus de 400 hectares, il offre aux promeneurs une escapade bienvenue dans la nature au milieu de l’urbanisation. Non content d’offrir aux vancouvérois et aux touristes un bon bol d’air frais, des points de vue sur la baie de Burrard et le Lions Gate Bridge entre autres sont disséminés au gré des sentiers.

N’espérez pas en venir à bout avant d’avoir faim. Offrez vous un kit comportant l’indispensable pour un pique nique qui se respecte auprès de Picnix, situé dans le parc même. Table, drap, nourriture fraîche, ils disposent de tout ce dont vous avez besoin pour faire taire les gémissements de votre estomac dans ce cadre idyllique. Après avoir repris des forces, continuons notre tour des indispensables vancouvérois. Cap sur Granville Island ! À l’écart du centre et de son agitation, cette péninsule y est reliée par le pont de Granville. Y passer une après-midi est un incontournables des séjours entre amis à Vancouver. Mais emmenez tout ce dont vous aurez besoin avec vous, car tout y est cher.

Plus coûteux en énergie qu’en deniers, le Van Dusen Botanical Park mettra votre sens de l’orientation à l’épreuve dans les couloirs de son labyrinthe. Ou au lieu de vous perdre dans ce dédale infernal, laissez votre regard s’émerveiller devant la féérie du coin des roses.

Point de vue sur Vancouver qui se reflète sur un lac
David Mark, pixabay

Toronto

La fièvre américaine vous manque ? Qu’à cela ne tienne. Prochain arrêt : Toronto ! Un peu plus au nord de la Big Apple, retrouvez tout ce que vous pourriez espérer trouver à New York en terre canadienne. Plus grande ville du Grand Nord Blanc, Toronto réunit une grosse centaine de groupes ethnique, chacun disposant de son quartier et de l’ambiance qui va avec. Chacun d’eux en vaut le détour, mais vous regretterez de ne pas avoir suffisamment de temps pour découvrir les incontournables de Hogtown. Comme, par exemple, la tour CN (dont je dis quelques mots plus bas) ou le Ripley’s aquarium of Canada.

L’aquarium de Vancouver souffre de la comparaison avec celui-ci. Il est en effet plus accessible d’un point de vue financier et accueille un plus grand nombre d’espèces maritimes. Si vous ne deviez visiter qu’un seul aquarium au cours de vos vacances entre potes, faites que ce soit celui-là. Juste pour son tapis roulant qui vous fait avancer au milieu des requins et autres poissons. Nous n’avons aucun doute sur le fait que vous prêtiez attention à ce que vous ingurgitez. C’est pourquoi nous vous recommandons d’aller faire un tour au marché St-Lawrence. Partez à la rencontre des producteurs locaux et de leur large choix de produits de saison. Faites vos emplettes dans l’optique d’un futur pique-nique.

Car, pour un pique-nique, difficile de choisir un meilleur endroit à Toronto que le Toronto Island Park. Accessible via un ferry, jetez l’ancre sur cette île saisissante où trônent majestueusement des arbres centenaires. Votre sac de pique nique à la main, foncez vers les chaises longues pour déjeuner face au centre ville. C’est comme si vous y étiez, mais avec la quiétude et la végétation en plus. Pour terminer ce tour d’horizon des attractions de Toronto, mentionnons le Art Gallery of Ontario. Riche de plus de 95 000 œuvres, allant du dessin à la sculpture en passant par les arts aborigènes, cela en fait l’une des plus grandes galeries d’art d’Amérique du nord. Une bien belle manière de s’initier au monde de l’art.

Point de vue sur Toronto de nuit
Another Simon, pixabay

Où partir pas cher au Canada ?

Cela ne vous aura pas échappé, à l’instar de son voisin du sud, réserver un séjour entre potes au Canada n’est pas donné à tout le monde. Il n’y a qu’à voir les prix d’avion pour se faire une idée sur ce qui nous attend outre-Atlantique.

Pourtant, le Canada a de quoi satisfaire toutes les bourses. Et vous connaissez la dernière ? Cela ne signifie pas forcément troquer les grandes villes avec des petits patelins au milieu de nulle part. Génial, non ?

1- Montréal

Eh oui, vous avez bien lu. Montréal figure en tête du classement des villes pour lesquelles le billet d’avion depuis Paris est le plus accessible ! Par ailleurs, les prix atteignent leur prix le plus bas au début du printemps. Ne serait-ce justement pas dans ces alentours que des tulipes, au nombre de près de onze fois la capacité du Stade de France, éclosent dans toute la ville ? Exact ! Si le prix du billet d’avion ne vous avait pas encore convaincu, j’espère que c’est désormais le cas.

Par ailleurs, une fois arrivé au Québec, pas question de se limiter à Montréal. Nous vous recommandons de goûter au calme de la Malbaie ou de contempler le panorama que nous offre la baie Saint-Paul.

Photo d'un jardin à Montréal
wollpulli7, pixabay

2- La Nouvelle Écosse

Loin de l’agitation citadine, la tranquillité qui règne en Nouvelle-Écosse drainera le stress qui vous ronge jusqu’à la dernière goutte. Cette province à l’extrême est du pays est à l’écart du reste du pays, presque dans un autre monde.

Au milieu de villes à l’allure moderne comme Halifax ou Sydney, de tranquilles villages de pêcheurs, comme ceux qu’on peut trouver au pays du sourire, subsistent. Leur quiétude n’a d’égal que le souvenir que vous en garderez, celui d’un petit coin de paradis, où le monde pourrait stopper sa révolution qu’on ne s’en rendrait compte.

Photo d'un village de pêcheurs
Christopher Schindler

Partir entre amis au Canada : notre guide des bons plans à connaître

On ne mesure pas la qualité d’un séjour entre amis à l’étranger par la quantité d’argent dépensée. Des vacances entre potes ne devraient pas générer de stress post-voyage lié au compte en banque. Et il ne faut pas que cette escapade outre-Atlantique sonne le glas de vos projets de futurs road-trip. Heureusement, le Canada ne manque pas de bons plans pour vous faire faire de précieuses économies. Et bonne nouvelle, vous pouvez en faire tranquillement assis dans votre canapé !

1- L’avion

Voguer sur les flots de l’océan est une idée séduisante sur le papier, mais l’investissement temporel est trop conséquent pour que ce soit réellement envisagé. L’avion représente alors la seule option viable.

Les prix des billets d’avion dépendent comme nous l’avons vu de votre destination, mais aussi du jour où vous achetez votre billet. Voici un outil qui, si vous ne le connaissez pas déjà, deviendra un de vos indispensables, Google Flight. Il permet notamment d’observer vous-même la fluctuation des prix au jour le jour. Ainsi, si votre séjour entre potes n’ont pas de contraintes calendaires, vous pourrez choisir de partir deux ou trois jours plus tard, mais économiser de précieux euros.

Vous voilà maintenant prêt à décoller, c’est un grand pas en avant ! Désormais la question du logement pointe le bout de son nez.

Avion d'Air Canada
Nel Botha, pixabay

2- Logement

En effet, à quoi bon décoller au moindre coût si c’est pour se ruiner dès notre arrivée en frais d’hôtellerie ? Aucun intérêt, bonne réponse. Existe-t-il une alternative aux coûteux hôtels canadien ? Eh bien, oui ! Comme beaucoup de pays sur Terre, le Canada est ravi de vous proposer pléthore d’auberges de jeunesse.

Adieu le confort superficiel des chambres d’hôtels, et bonjour l’authenticité des rapports humains ! En effet, les auberges de jeunesse sont avant tout des lieux de rencontres. Elles disposent d’un espace de rencontre où les gens de passage peuvent discuter entre eux ou avec les locaux. Elles sont le lieux de rencontres inoubliables qui, qui sait, vous marqueront à jamais ou bien modifieront sensiblement votre trajectoire de vie.

Le contact humain n’est pas son seul argument de vente. Y réserver une chambre est possible pour un prix dérisoire comparé à la somme qu’il faut débourser dans un hôtel. Last but not least, la cuisine est en libre accès et n’attend que vous pour montriez au reste du monde vos talents culinaires.

Une bonne idée à proposer à vos compagnons dans un tel établissement serait de répartir la préparation des repas. Ainsi, chacun aura l’occasion de faire déguster sa spécialité aux autres, pendant que ceux-ci ont les pieds sous la table. Le lendemain, quelqu’un d’autres sera aux fourneaux et ainsi de suite.

3- Moyen de transport

Impossible de se passer, dans un aussi grand pays que le Canada, de véhicules. Différentes options s’offrent à vous pour vous déplacer au cours de votre road-trip entre potes.

Les bus

Aucune alternative ne supplante celle-ci en termes de coût. Aux tarifs imbattables s’ajoutent le fait que le réseau de bus est très développé dans le pays. La compagnie de bus en charge de ces trajets, Greyhound (qui opère aussi aux États-Unis), et assure la liaison entre bon nombre de villes tout en assurant une fréquence de départ tout à fait convenable.

Les trains

L’époque où il fallait enfourcher son traîneau et se faire tracter par sa meute de huskies pour rallier les deux extrêmes du pays est révolue ! Faites place à VIA Rail Canada, seule compagnie ferroviaire qui assure la liaison entre l’est et l’ouest du pays.

Vous comptez parcourir l’ensemble du pays en train ? VIA Rail Canada a pensé aux voyageurs fréquents. Elle propose des pass permettant de prendre autant de fois l’un de ses trains que vous souhaitez pendant une période de temps limité. Parfait pour une semaine ou plus de vacances entre amis au Canada.

Par ailleurs, les paysages que vous pourrez contempler à bord du train sont à couper le souffle. Vous aurez l’occasion d’admirer la nature dans toute sa splendeur.

Train canadien qui longe un fleuve bleu turquoise
Dennis Larsen, pixabay

Quels sont les meilleurs endroits à visiter au Canada ?

Il est difficile d’établir une hiérarchie sur un critère aussi subjectif qu’est le plaisir qu’on y prend. Sans compter sur le fait qu’au Canada, eh bien, ce n’est pas les pépites qui manquent. Voici une sélection qui n’est bien évidemment pas exhaustive mais qui regroupe ce qu’il ne faut manquer sous aucun prétexte au cours de road trip entre potes :

  • Les chutes du Niagara : sans doute les cascades les plus connues sur le globe. Ces chutes d’eau sont au nombre de trois, dont la plus imposante, Horseshoe, est haute de 57 mètres ;
  • La tour du CN : si vos vacances entre amis vous amènent à Toronto, impossible de la rater. Elle toise la ville entière du haut de ses 553 mètres. Pour les plus braves, à son sommet, savourez les délicieux mets du 360. Au cours de votre repas, votre salle entamera sa révolution pour vous faire profiter d’une vue à 360 degrés sur Hogtown ;
  • Churchill : de juillet à novembre, les ours polaires y migrent, d’où son surnom de « capitale des ours polaires ». Par temps sec, ce sont des aurores boréales que vous pourrez fréquemment contempler dans le ciel étoilé. Un must.
Point de vue sur la tour CN de Toronto
therise, pixabay

Combien de temps partir au Canada ?

À votre arrivée à l’aéroport ou au port, vous serez accueillis par un agent des services frontaliers qui estampillera votre passeport. Par la même occasion, il indiquera la durée pour laquelle vous êtes autorisé à rester sur le territoire canadien.

Si votre passeport n’est pas estampillé, cela signifie que vous êtes autorisé à demeurer au Canada pour une durée maximale de 6 mois. Pour toute volonté de prolongation, il faut en faire la demande au moins 30 jours avant la fin de votre séjour.

Que faire 15 jours au Canada ?

15 jours, c’est la durée idéale pour un road-trip entre potes au Canada ! En deux petites semaines, il n’y a pas de place pour décider de ce qu’on va faire le lendemain. Tout doit être planifié. Voici un exemple d’itinéraire qui permet de couvrir l’essentiel de ce qu’il y a à voir dans le Grand Nord Blanc.

  1.  Toronto (3 jours) ;
  2. Ottawa (3 jours) ;
  3. Killarney (2 jours) ;
  4. L’île Manitoulin (2 jours) ;
  5. Tobermory (2 jours) ;
  6. Midland (2 jours) ;
  7. Chutes du Niagara (1 jour).

Que faire au Canada en août ?

En août, la nature est en ébullition. C’est le mois idéal pour aller observer des baleines de toute sort dans la baie de Fundy. Vous pouvez aussi rester sur la terre ferme et aller contempler les animaux qui évoluent dans leur milieu naturel dans les nombreuses zones épargnées par l’activité humaine.

Exempte de toute agitation, l’océan Atlantique accueille la plus petite province du Canada, l’île du Prince Édouard. En août, ses plages au cadre bucolique sont très peu fréquentées. Idéal pour profiter d’une merveille de la nature en toute tranquillité.

Pour les plus sportifs d’entre vous, les randonnées du Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton n’attendent que vous. Pour vous motiver, sachez que des panoramas à couper le souffle sur les canyons de cette île au large de l’Atlantique vous sont tout spécialement réservés.

Baie de Fundy
Theo Dawson, pixabay

Comment partir au Canada en famille ?

Toute la famille est la bienvenue au Canada ! Le seul prérequis est que chaque membre de la famille (cela va des parents aux nourrissons) doit être en possession d’un formulaire ESTA. De plus, avant votre départ, vous allez devoir télécharger ArriveCAN. Grâce à cette application disponible gratuitement, vous allez pouvoir renseigner la raison de votre venue sur le territoire canadien, votre état vaccinal (les vaccins courants sont suffisants).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.