Statue de Bouddha

Visiter la Thaïlande entre amis : les choses à ne pas manquer

Longtemps après avoir émis l’idée de partir entre amis, votre bande de potes s’est enfin mis d’accord sur une destination : ce sera la Thaïlande ! S’envoler pour le pays du sourire, c’est faire d’une pierre deux coups. La différence entre la capitale Bangkok  et les centaines de villages de pêcheurs traditionnels nous donne l’impression de franchir les frontières. Pourtant, cette mégalopole et ces modestes bourgades ont le même drapeau.

De cette diversité naît une ambiance éclectique qui fait le charme de ce royaume et attire beaucoup d’étudiants ayant pour projet de partir entre amis. Mais justement, comment profiter de ce que la Thaïlande a à nous proposer au moindre coût ? Comment faire des économies sans se priver ? Camarades étudiants, « je vous ai compris » comme dirait l’autre mais, contrairement à lui, je ne vous laisserai pas tomber. Laissez-moi vous présenter les destinations incontournables pour vos vacances entre potes.

Bangkok

Capitale du pays, Bangkok fait honneur à ce titre de par son architecture on ne peut plus moderne. Pourtant, elle recèle tout de même de vestiges de la spiritualité via des centaines de temples bouddhistes disséminés dans la ville. Ils témoignent de l’importance de la religion en Thaïlande, qui est un pays qui repose sur ses traditions tout en s’inscrivant dans son époque.

La renommée internationale de la Thaïlande découle des joyaux de la philosophie bouddhiste et, ça tombe bien, Bangkok en est garni ! Pas moins de 400 temples sont répartis dans la capitale. Se lancer un défi de tous les admirer serait un sympathique défi, mais il y a fort à parier que vous êtes impatients de vous prélasser sur les plages de vos rêves. Si vous ne deviez vous limiter qu’à un seul de ces joyaux, que ce soit le Temple du Bouddha Émeraude, considéré comme le plus beau des temples bangkokien. De plus, sa proximité avec le Grand Palais est bienvenue étant donné la fatigue lié au décalage horaire du premier jour. Profiter tranquillement de l’architecture de la résidence des rois Siam depuis le 18e siècle.

Dans l’éventualité où vos rétines n’ont pas encore été grillées par l’éclat de ces monuments, profitez de l’acuité visuelle qui vous reste pour faire un tour au sein de la maison de Jim Thompson. Cet américain, acteur prépondérant dans l’industrie de la soie thaïlandaise dans les années 1950 et 1960,  jouissait d’un pied à terre somme toute fort agréable. Venez admirer sa collection de porcelaine issue du sud-est de l’Asie et, par la même occasion, prenez un bol d’air frais au milieu de la végétation luxuriante de son jardin.

Pour déguster au mieux la cuisine thaïlandaise à Bangkok, nous vous conseillons l’adresse The House Of Smooth Curry. Sa décoration épurée lui confère une ambiance atypique et dépaysante. Ses tarifs sont accessibles, mais aucun restaurant bangkokien n’égale le Zabbanglove à ce niveau. En effet, soyez assuré de manger à votre faim, voire plus, sans risques de vous évanouir devant l’addition.

L’atmosphère bangkokienne, en tout point unique, n’en est pas moins suffocante. En effet, Bangkok peut se targuer d’être une des villes les plus chaudes du monde. Le mercure dépasse allègrement les 35 degrés en période estivale et coïncide avec la période de la mousson, donc de fortes pluies sont à prévoir. De fait, sa visite devient insupportable en été. C’est pourquoi nous vous recommandons d’y réserver vos vacances entre amis entre novembre et mai. Les températures y sont chaudes sans pour autant que l’atmosphère soit étouffante.

Panorama de Bangkok de nuit
Sasin Tipchai, pixabay

Phuket

« Si je décide de partir entre amis à l’autre bout du monde, ce n’est pas pour m’entourer d’immeubles gris et froids. » Et vous avez raison, direction Phuket ! Croyez-moi, les plages et les monuments que vous y verrez sortent de l’ordinaire.

Première étape, la Freedom Beach. Prévoyez de bonnes chaussures car, avant de se dorer la pilule, il vous faudra emprunter un sentier terreux au milieu de la forêt. 10 minutes de marche plus tard et de 100 baht thaïlandais (monnaie locale,  100 baht équivaut à moins de 3 euros) plus léger, une plage comme vous n’osiez l’imaginer surgira de derrière les arbres. Épargné par le tourisme de masse qui sévit à Phuket, ce petit coin de paradis est entouré par une végétation dense, ce qui accentue l’effet « hors de ce monde ». Profitez de ce paysage bucolique autant qu’il vous plaira, mais gardez à l’esprit que le même chemin que vous avez parcouru pour y accéder vous attend pour le retour. Évitez de devoir le pratiquer dans l’obscurité la plus profonde.

Fort de votre bronzage à rendre jaloux vos amis restés sur le vieux continent, place à l’attraction numero uno de Phuket, le Grand Buddha. Trônant au sommet du Mont Nakkerd, il nous offre, en plus de sa magnificence, une vue imprenable sur les plages qui bordent Phuket. Un panorama sur 360 degrés, le Golfe de la Thaïlande qui s’étend à perte de vue sur un lit bleu azur, une vision à faire pâlir les platistes les plus convaincus. Avant de vous rendre en ce lieu sacré, veillez à avoir les jambes et les bras recouverts de tissus, sous peine de devoir acheter de quoi les couvrir sur place. Pour vos vacances entre amis en Thaïlande, sortez couverts en toute circonstance.

Enfin, terminons ce bref tour d’horizon de Phuket par le Suwan Khiri Wong Temple . À proximité de Patong Beach (plage malheureusement à éviter à cause de sa saleté), ce temple bouddhiste se trouve sur la route menant à Phuket City depuis Patong. Véritable bulle isolée du monde qui l’entoure, le calme qui règne en ces lieux est idéal pour se ressourcer au milieu de l’agitation touristique de la ville. Fait intéressant, ce monastère était isolé de tout lors de sa construction, puis a vu Patong sortir de terre. Pourtant, le tourisme n’est pas parvenu à drainer son essence et le sentiment de quiétude qui en émane n’a pas le moins du monde été altéré. Un véritable havre de paix.

Patong Beach
Michelle Raponi, pixabay

Pattaya

Station balnéaire très prisée due à sa proximité avec Bangkok, Pattaya attire plusieurs millions de visiteurs chaque année. Une grande partie de ces aficionados y font du tourisme sexuel mais ce serait une insulte de réduire Pattaya à la débauche qui s’y déroule.

Pour vos vacances entre potes placées sous le signe du repos, nous vous conseillons la Jomtien Beach, beaucoup plus propre que celle de Pattaya (qui peut parfois refouler nos envies de baignade). La plage à proximité du centre-ville souffre de la comparaison avec cette plage familiale et accessible en bus pour un prix défiant toute concurrence. En effet, seules les vagues qui vont et viennent sur cette plage de sable fin se laisseront entendre, repos garanti. De plus, les angoisses des parents de perdre de vue leur enfant au milieu de la masse informe n’a pas lieu d’être, étant donné la faible fréquentation de cette plage. Enfin, une promenade le long d’une allée entourée de palmiers longe la baie est parfaite pour se détendre tout en se dégourdissant les jambes.

Retournons à Pattaya même pour y découvrir le Big Buddha Temple. Cet endroit a beau être relativement petit, il ne vous laissera pas indifférent. Comment rester de marbre face à ce Bouddha fait de bronze dont le regard sonde notre âme ? Je n’irais pas jusqu’à dire qu’une remise en question profonde de vous et de vos choix naîtra en vous face à ce géant, mais pas loin. En plus de cette impressionnante statue, profitez de la présence d’authentiques moines bouddhistes et imprégnez vous de la sagesse de leur philosophie millénaire.

Difficile d’être exhaustif concernant tout ce qu’il y a à faire à Pattaya, mais la gastronomie qui y est proposée vaut le détour. Si un seul restaurant devrait retenir votre attention, faites que ce soit le Mays Pattaya. Pour un prix dérisoire, profitez d’une cuisine traditionnelle à laquelle le chef a ajouté sa touche personnelle pour rendre le tout inoubliable, pour vous et surtout pour vos sens.

Big Buddha Temple
Wilfried Strang, pixabay

Chiang Mai

Deuxième ville du pays derrière l’agglomération qui entoure Bangkok, la « Rose du Nord » possède une liste d’attractions longues comme le bras. Ville étudiante, l’ambiance qui y règne ne saurait être austère, ce qui séduit les touristes issus des quatre coins du monde venus y passer quelques jours de vacances.

L’attraction qui a fait sa renommée est sans conteste la vieille ville. Protégée par un imposant mur, des quartiers composés exclusivement de maisons en bois tout droit sorties d’un autre temps vous attendent. Promenez-vous au gré des ruelles qui s’offrent à vous et peut-être, au hasard de votre trajet, allez-vous tomber face à face avec l’un des trois plus célèbres temples de Chiang Mai : le Wat Phra Singh et son ornementation dorée magnifiée par les rayons du soleil, le Wat Chiang Man dont la richesse spirituelle réside dans sa simplicité et, enfin, le Wat Chedi Luang.

Si votre visite de la vieille ville vous y a amené tôt dans la journée, vous ne serez pas contre une seconde visite, d’autant plus si on vous garantit que cela vaut le détour. En effet, nous vous recommandons d’y retourner au coucher du soleil pour admirer la réflexion particulière des rayons du soleil sur sa surface qui mettent en valeur ses subtilités architecturales restées camouflées lors de votre première visite.

Vient ensuite l’alternative parfaite au zoos, l’Elephant rescue Park. Les éléphants de cette réserve naturelle peuvent évoluer librement, sans contrainte géographique ni même comportementale. D’animaux pacifiques, ces pachydermes, grâce au bon traitement que leur dispensent les soigneurs du parc, sont désormais sociables. En effet, ne craignant pas la compagnie humaine à laquelle ils sont habitués, ils se laissent approcher, caresser et acceptent avec joie les feuilles que vous lui proposez. Le personnel passionné s’évertue à leur prodiguer tous les soins dont ils ont besoin. Cette attention se ressent auprès des animaux qui respirent la santé et l’épanouissement. Les voir ainsi et vivre l’expérience unique de les côtoyer pourrait même réchauffer le cœur du plus froid des huissiers de justice.

Quelques jours de vacances entre amis passés à Chiang Mai ne saurait être sans une visite dans un de ses nombreux restaurants. Parmi ceux-ci, laissez vous tenter par le Nun’s Restaurant, petit par la taille et par le prix mais au grand coeur et aux larges assiettes ! Victime de son succès, toutes les tables sont rapidement prises d’assaut. Ainsi, il est plus prudent de s’y attabler en début de soirée.

Wat Ched Yot
Michelle Raponi, pixabay

Khao Lak

Outre la majesté des monuments qui pullulent en Thaïlande, un de leur autre avantage n’est pas négligeable : ils ne bougeront pas. N’ayez crainte et allez découvrir d’innombrables activités, parmi lesquelles la plongée sous-marine. Et Khao Lak est le théâtre rêvé pour vous y essayer au cours de vos vacances entre potes.

Ravagé par le tsunami de 2004, Khao Lak s’est reconstruite en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Si bien qu’elle n’a pas eu à attendre longtemps pour de nouveau accueillir des touristes venus profiter de ses eaux adorées des plongeurs. Comment imaginer un plus bel environnement que les eaux peuplées de centaines d’espèces de poissons au large de Khao Lak ? Partez à leur rencontre au cours d’une initiation à la plongée, qui  sont disponibles au départ de Khao Lak vers les îles Phi Phi et Khaï.

Si vous avez le coeur assez accroché, nous ne pouvons que vous recommander de tenter votre chance en vous essayant au rafting. Serez vous capable de rester à bord tout au long des 5 km de rapides ? Rien n’est moins sûr. Faites moi mentir en vous infligeant ce rush d’adrénaline mémorable avant de profiter d’une exploration approfondie des temples et grottes des singes de Wat Suwannakuha.

De retour à Khao Lak le corps recouvert d’ecchymoses, vous avez droit à un repos bien mérité. Deux choix s’offrent à vous en fonction de la période choisie :

  • La White Sand Beach : magnifique avec ces reliefs du continent qui se détachent de l’horizon, cette plage est très prisée pendant la saison chaude (de mars à début mai) et est donc noire de monde ;
  • La Pak Weep Beach : très peu fréquentée (voir photo), le tourisme n’a pas drainé son charme et la classe de ce fait parmi les plages à ne pas manquer au cours de vos vacances entre amis à Khao Lak. Par ailleurs, profitez des restaurants qui la bordent comme le Sunrise Restaurant Bar. Savourez de délicieuses spécialités thaïlandaises comme le Pad Thaï dans le cadre idyllique qu’offre cette baie.
Pak Weeb Beach
Fonthip Ward, pixabay

Où partir entre amis pour pas cher en Thaïlande ?

Après n’avoir pas eu d’autres choix que de s’alléger de plusieurs centaines d’euros pour acheter votre bon de sortie vers la Thaïlande, il est vital de limiter vos dépenses. Par chance, ce n’est pas les possibilités qui manquent dans le pays du sourire.

1- Ayutthaya

Cette ville sacrée s’adresse à tous les férus d’archéologie. Proche de Bangkok, vous n’avez aucune excuse pour ne pas aller admirer un pensionnaire du patrimoine mondial de l’UNESCO. Venez admirer les ruines de pierres sorties d’un autre temps et imaginer ce à quoi ont pu ressembler ces édifices dans le temps.

Si la fatigue endigue votre imagination, pas de panique. Des structures millénaires telles que le Wat Phra Sri Sanphet ou le Wat Yai Chai Mang Khon sont encore debout et se nourrissent de votre admiration.

2- Kanchanaburi

Loin du tourisme, Kanchanaburi est un véritable coin de paradis où se confondent la rivière Kwaï avec une dense et profonde forêt. Profitez du calme qui habite cette région loin de l’agitation perpétuelle des stations balnéaires et savourez la quiétude environnante.

Quelques jours suffisent pour vous faire oublier l’existence de civilisations au delà de cette forêt luxuriante. Reposez-vous dans la tranquillité de ce lieu si vous en sentez le besoin : c’est la meilleure décision que vous puissiez prendre (et votre porte monnaie vous remerciera !).

Nos bons plans pour vos vacances entre amis en Thaïlande

Vous là, derrière votre écran, je sais ce qui anime vos pensées. Vous êtes obnubilé à l’idée de partir entre amis à moindre coût. Pas question de tirer un trait sur le projet de vous et votre bande de potes. Que vous le vous soyez promis il y a des années ou que vous ayez décidé de partir à l’autre bout du monde sur un coup de tête, le problème reste le même : votre compte en banque. Certes, disposer de moyens limités nous pousse à être rigoureux dans nos comptes, mais il ne faut pas que toute votre énergie soit drainée par le stress lié à votre solde bancaire. Rassurez-vous. La Thaïlande regorge de bons plans qu’il faut connaître quand on veut pouvoir profiter d’un voyage entre amis responsable, et en voici un aperçu.

1- Avion

Étant donné la distance séparant la Thaïlande à la France, prendre l’avion n’est pas une option. Après consultation d’une étude ayant porté sur la fluctuation des prix de billets d’avion, nous vous recommandons d’acheter votre billet d’avion deux mois avant votre départ : c’est dans ce laps de temps que les tarifs sont les plus avantageux.

De plus, soyez à l’affût des promotions qu’offrent les compagnies qui affrètent des avions pour la Thaïlande comme Thai Airways et Air France. Enfin, gardez à l’esprit que les avions décollant entre 18 heures et minuit coûtent en moyenne moins cher et ont l’avantage non négligeable de voler la nuit, et donc pendant que vous dormez ! Idéal pour ne pas subir le lent écoulement du temps tout en faisant des économies.

2- Auberge de jeunesse

Les vols directs, plus onéreux que ceux avec escale, vous déposeront à Bangkok. Une fois sur place, quoi de mieux pour profiter de la culture thaïlandaise que de poser ses valises dans une auberge de jeunesse ? Ne vous privez donc pas de partir à la rencontre des locaux tout en bénéficiant d’un agréable pied à terre que vous aurez plaisir à retrouver après une longue journée. Surtout, il faudra quelques jours à votre horloge interne pour se calibrer à l’heure locale (5 heures de décalage) pour calibrer votre rythme circadien à celui des thaïlandais.

3- Transports en commun

Pour vous déplacer dans la capitale thaïlandaise, le métro se met à votre disposition. Deux lignes constituent le MRT (métro souterrain) : la ligne bleue et la ligne violette. Celle qui nous intéresse est la première citée. En effet, elle dessert entre autres le Wat Pho et le Grand palais, grandes attractions touristiques. Ici, pas de tarif fixe pour les tickets de métro. Déjà, ce ne sont pas des tickets mais des jetons (qu’il vous faudra d’ailleurs présenter à la sortie) et leur prix évolue en fonction de la distance que vous voulez parcourir.

Le MRT est connecté au métro aérien, le BRT, et à l’Airport Rail Link. Soyez prudent, ces 3 métros sont des entités distinctes et ont chacun leur ticket propre. Cela signifie que, lors d’un changement de réseau, il faudra acheter un nouveau jeton. Par ailleurs, chacune de ces 3 métros proposent des tarifs journaliers. Profitez-en et faites des économies bienvenues.

Métro aérien de Bangkok
Q K, pixabay

4- Voyager hors de la capitale

Pour partir entre amis hors de votre base bangkokienne, deux options s’offrent à vous. Tout d’abord, l’option ferroviaire. Pour un prix ridiculement bas, voyagez de ville en ville à bord d’un des trains qui dessert la ville de votre choix.

Les trains

Le bas prix peut rebuter car, ce faisant,  on réserve une place en troisième classe. Nos préjugés se réveillent et nous alertent sur ce qui nous y attend. Certes, il n’y a pas de places assises et l’air vous arrive en plein visage due à l’absence de fenêtre. Vous ne les regretterez pas le moins du monde quand vous aurez vu l’état des fenêtres des classes supérieures, dont la saleté empêche toute contemplation du paysage. De plus, vous ne serez pas contre un peu de courant d’air dans l’atmosphère déjà chaude du pays mais qui aurait été tout bonnement insupportable toute fenêtre close.

Imprégnez-vous de l’ambiance qui règne dans ces wagons au contact des autochtones et profitez de la générosité de ses occupants. Ils n’hésitent pas à partager avec vous leurs fruits ainsi que toute autre denrée alimentaire. Une chose est sûre, ces rencontres que seul ce genre d’endroit rendent possibles resteront gravées dans votre mémoire.

Les bus

Vient enfin l’option selon moi la plus avantageuse : les bus. Leur vitesse moyenne comprise entre 60 et 70 km / h en font le moyen de transport numéro un pour se déplacer dans le pays. De plus, tous les véhicules sont en très bon état et disposent à leur bord d’air climatisé. Le prix d’un billet est très abordable pour les bus « classiques » et enfle logiquement si vous optez pour des bus « VIP ».

Deux trains thaïlandais dans une gare
hydroxyquinol, pixabay

Quels sont les plus beaux endroits à visiter en Thaïlande ?

Difficile de répondre à cette question. Toutes les endroits mentionnés dans cet article et plus encore se posent en candidat crédible pour le titre suprême. Ainsi, cette réponse ne saura être purement objective et ne mentionnera pas les candidats déjà cités ici, , même si plus d’un ont leur mot à dire, au profit de lieux que je n’ai pu mentionner.

  • Chiang Rai : au nord de Chiang Mai, ce vestige de l’authenticité thaïlandais renferme en ses murs le Wat Rong Khun, un temple entièrement blanc, de ses fondation à sa toiture en passant par les statues qui l’ornent ;
  • Kho Pha Ngan : réputée pour les fêtes endiablées qui s’y déroulent, cette ville d’une île au sud de la Thaïlande a beaucoup plus à proposer que ses festivités. Louez un scooter pour partir à la découverte des secrets de l’île de Haad Rin 
  • Baie de Phang Nga : non loin de Phuket, enfourchez votre kayak et laisser vous voguer le long de la baie Phang Nga en admirant les falaises calcaires qui la dominent.

Quel est le meilleur mois pour partir entre amis en Thaïlande ?

Trois saisons rythment la vie des Thaïlandais :

  • La saison chaude : de mars à début mai, meilleure période pour faire des randonnées ou de la plongée ;
  • La saison humide : de mai à octobre, à éviter si on veut profiter pleinement du pays ;
  • La saison sèche : de novembre à mars, un peu moins chaude que la saison chaude, permet aussi la pratique de la randonnée et de la plongée.

Que visiter au Sud de la Thaïlande ?

Vous avez prévu un road-trip entre potes le long du sud de la Thaïlande ? Voici vos passages obligés :

  • Ses îles : Koh Tao, Kopangan et Ko Samoui ;
  • Krabi : profitez de ses plages sans fin et des navires qui larguent les amarres direction Koh Phi Phi ;
  • Phuket : comment pourrait-il en être autrement ?
Vue de Kho Tao depuis un bateau
Pfüderi, pixabay

Quelles îles visiter en Thaïlande ?

Profiter de toutes les îles que nous propose la Thaïlande est chose impossible. Alors lesquelles privilégier au cours de vos vacances entre copines ?

  • Kho Phi Phi : vous l’attendiez .aintes fois mentionnée tout au long de cet article, le titre de plus belle île du pays lui est réservé. À visiter absolument ;
  • Kho Yao Yai : nichée dans la baie de Phang Gna, ce petit bijou a été épargné par le tourisme et en fait une île « à l’état naturel ». Le calme qui y règne au côté des pêcheurs est parfait pour se ressourcer ;
  • Kho Chang : très populaire, les autorités y mettent du leur pour préserver l’authenticité de cette île malgré l’afflux touristique. Espérons que leurs efforts ne soient pas vains et qu’ils parviennent à la préserver.

Comment partir en Thaïlande avec des enfants ?

Chaque année, c’est la même rengaine pour les parents : il faut que leurs enfants puissent profiter de leur vacances autant que les parents. En ce qui concerne des vacances en Thaïlande, il n’y aucune raison de s’inquiéter. Pourtant, les enfants (et les parents aussi) doivent avoir leur carnet de vaccination à jour notamment avoir été vacciné contre l’hépatite A. N’oubliez pas de vous munir d’un traitement anti-paludisme et d’anti-moustiques afin de vous prévenir de la dengue, présent dans tout le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.