Visiter Milan - Pp

Visiter Milan : le guide des incontournables

Milan, nous voilà ! Telle est la conclusion de votre dernier repas de famille, ou du déjeuner à la cafétéria de l’université qui vient de s’achever. Votre prochaine escapade avec vos proches se fera en Lombardie. En effet, rien de tel que quelques jours passés dans la capitale de la mode pour faire de son quotidien stressant au boulot un vilain souvenir. Pour ce faire, des monuments mémorables comme seule l’Italie peut nous proposer sont au menu. De quoi émerveiller le plus difficile d’entre nous. Sans oublier la fameuse cuisine locale, pur délice pour nos papilles. Un pan entier du séjour réside dans la découverte de la gastronomie milanaise, tant celle-ci est riche. Tout cela, c’est bien beau, mais l’éventail de choses à faire à Milan a de quoi donner le tournis. Le meilleur moyen pour profiter de tout ce que le chef lieu de la Lombardie a à nous proposer le temps de notre séjour, la clé réside dans la planification. Comment s’organiser au mieux pour profiter autant que possible de ses vacances à Milan ? Quelles sont les attractions à ne manquer sous aucun prétexte ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir (et bien plus encore) dans la suite de cet article. Prêt ? Andiamo !

Les lieux à voir à Milan

1- Le Dôme de Milan

Première étape de notre tour d’horizon de la ville, le bijou de la collection milanaise qui n’aurait pas vu le jour dans un incendie ravageur, il Duomo. Érigé à la place de basiliques ayant succombé aux flammes, on peut dire qu’il assure plutôt bien la relève.

Occupant plus 11 000 mètres carrés (l’équivalent d’un stade de foot), le dôme de Milan se hisse sur le podium des plus grandes cathédrales catholique de l’Italie, derrière notamment la cathédrale de Burgos en Espagne. Ce monumental édifice religieux haut comme deux tour de Pise et situé en plein cœur de la ville a nécessité plus de 5 siècles de travaux avant de pouvoir nous proposer ce spectacle inoubliable.

Des générations d’architectes se sont succédées pour venir à bout de projet d’une vie. Si bien que le résultat final est un fabuleux cocktail de l’évolution architecturale dont les siècles ont été témoin, allant du style lombard au gothique. En contemplant la marbre blanc de sa façade, l’histoire fascinante de l’architecture italienne défile devant nos yeux, nous empêchant de décrocher le regard d’il Duomo.

Dôme de Milan
Source : Norbert Oriskó,pixabay

2- Galerie Victor Emmanuel II

Quoi de mieux que de faire chauffer la carte bleue dans une enceinte néo-classique somptueuse ? Rendez-vous dans la galerie Victor Emmanuel II, nommé d’après le premier roi d’Italie à qui le pays doit son indépendance. Ouverte en 1867, cette galerie est le point de rendez vous pour le gratin milanais voulant dévaliser les boutiques depuis déjà deux siècles.

En effet, on a rarement fait une galerie marchande plus impressionnante que celle-ci. Le seul fait de flâner dans les immenses allées et de pouvoir, en levant les yeux, admirer le grand ciel bleu milanais à travers le dôme au-dessus suffit pour faire de cet endroit un incontournable de la ville. Alors, si en plus je vous disais que la galerie Victor Emmanuel II est à deux pas du dôme de Milan et à mi-chemin entre celui-ci et notre prochaine étape ? Impossible de passer à côté.

Galerie Vittorio Emmanuel II
Source : Wikimedia Commons

3- Théâtre Alla Scala

Nous voici arrivé au temple de l’art lyrique italien, il teatro Alla Scala. Opéra qui accueille la crème de la crème des sopranos et ténors depuis la fin du 18e siècle, l’allure de sa façade extérieure n’est en rien équivalente à la salle qui a fait sa renommée. Dès les portes franchies, on pénètre dans un nouveau monde. Les couloirs austères qui jouxtent le cœur de l’endroit laissent place à un spectacle dont même une mémoire qui joue des tours se souviendra.

Devant nous se dressent des rangées interminables de sièges recouvert de velours d’un rouge foncé. Ce rouge prédominant nous entre dans la peau et nous fait ressentir toute l’importance que ce lieu a dans le cœur des milanais et, plus généralement, des amoureux d’opéras. Par ailleurs, ces places, qui ne sont accessibles que par réservation (il faut s’y prendre jusqu’à un an en avance), font face aux planches où se sont produits les cantatrices les plus douées que le monde ait porté, Maria Callas en tête. Mais l’intégralité des 2 000 places que propose cette salle de spectacle ne reposent pas sur le sol.

En effet, sur les côtés de la salle, six rangées de loges ornent les murs et se superposent les unes aux autres. Afin d’offrir une vue plongeante sur les extravagances que seule une des plus grandes scènes au monde permet. Elles sont accessibles à tous (mais pas à toutes les bourses), exceptée celle au centre : seuls les chefs d’état, le président italien en tête, y sont admis.

Théâtre Alla Scala
Source : Dimitris Vetsikas, pixabay

4- Le château des Sforza

Sortons notre boussole et dirigeons nous à l’est à partir du Teatro Alla Scala. Après quelques minutes de marche, nous voici devant une imposante forteresse faite de briques rouges (couleur qui n’est pas sans rappelé celle des tuiles des toits lisboètes), le château des Sforza. Cette famille qui a régné sur Milan du 15e au 16e siècle a marqué d’une pierre blanche l’histoire de la ville. Et elle n’a pas oublié de lui légué de quoi embellir encore le chef lieu de la Lombardie.

À l’origine citadelle érigée en l’honneur de Galéas II Visconti puis réduit à néant par son successeur, Francesco Sforza a fait bâtir sur ces ruines la forteresse que nous connaissons. Le but ? En faire la résidence principale des ducs de Milan et, accessoirement, y réunir une des plus belles cour d’Italie. De nos jours, le château des Sforza abrite de nombreux musées parmi lesquels le musée de la Préhistoire et de la Protohistoire ou encore le musée Égyptien. Et en parlant de musée…

Château des Sforza
Source : Dimitris Vetsikas, pixabay

7- Les musées milanais

La capitale Rome est agréable à visiter, mais elle n’est pas l’unique berceau de culture du pays. Et les monuments milanais ne sont pas suffisants pour nous conter l’histoire de la ville et de l’Italie. Mais qu’à cela ne tienne ! Milan ne manque pas de musées qui viennent compléter ce que les rues nous ont déjà racontés.

  • Pinacoteca di Brera ;
  • Villa Nechi Campiglio ;
  • Pinacoteca Ambrosiana ;
  • Museo Poldi Pezzoli ;
  • Museo Della Scienza E Della Technologia Leonardo da Vinci ;
  • Grande Museo del Duomo di Milano.
Pinacothèque de Brera
Source : Wikimedia Commons

5- Santa Maria delle Grazie

À deux pas à l’est du château des Sforza se trouve une église chère au cœur des milanais, la Santa Maria delle Grazie. Église catholique érigée pendant le règne de la famille Sforza, Franscesco a voulu en faire son tombeau ainsi que celui de ses proches parents. Mais son projet n’a pas abouti et, à l’heure où j’écris ces lignes, nul ne sait où la famille Sforza repose.

Mais ce monastère dominicain ne doit pas sa notoriété uniquement sur sa beauté et son origine : ce qu’il renferme a marqué l’histoire de l’art. En effet, sur les murs du réfectoire de ce cloître est exposée une des œuvres qui a révolutionné les arts picturaux, la Cène de Léonard de Vinci.

Outre l’histoire qui sommeille en ce lieu, on n’a pas affaire à n’importe quelle église. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il est le résultat d’un savant mélange de styles architecturaux. En cause, une demande express de Francesco Sforza d’adopter le style en vogue à l’époque, celui de la Renaissance. C’est ainsi que Bramante succèda en 1492 à l’architecte à l’origine de la basilique de style gothique, Solari, pour finaliser cette église pas comme les autres.

En résulte une église très chère au cœur des milanais et très prisée par les touristes. Si bien qu’il faut avoir réservé pour pouvoir franchir ses portes.

Église Santa Maria delle grazie
Source : mll, flickr

Où bien manger à Milan ?

Après en avoir pris plein les yeux, il est temps de faire subir le même sort à nos papilles. Après tout, elles aussi ont envie de découvrir de nouveaux horizons. Et ce, à base de chaussons en pâte à pizza que sont les panzerotti ou bien des gnocchis à la milanaise, plus consistants.

  • La Drogheria Milanesi ;
  • Obicà ;
  • L’immagine Ristorante Bistrot ;
  • Trattoria Arlati dal 1936 ;
  • Trattoria de la Trebia;
  • Antica Osteria Cavallinni ;
  • Noblesse Oblige.
Restaurant à Milan
Source : Sergio Calleja, flickr

Où sortir le soir à Milan ?

Haut lieu de la vie nocturne, Milan est une ville qui sait faire la fête une fois le soleil couché. En effet, la capitale de la mode est aussi une des villes les plus animées la nuit tombée, sept jours sur sept. Par ailleurs, il y a tellement de rues, comme Corpo Sempione ou le quartier Isola où s’amuser que goûter aux fameux aperetivo milanais d’une manière différente chaque jour de la semaine est tout à fait possible (et même conseillé).

  • Bar et pub : Le Bhangrabar, The Monkeys, Mag Cafe, Rattazzo, Alcatraz, Pacifico, Luce.
  • Boîte de nuit : Old Fashion Club, Tunnel Club, The Club Milano, Amnesia, Club Haus 80’s Milano.
Sortir le soir à Milan
Source : Nino Carè, pixabay

Où dormir à Milan ?

Le choix du quartier où vous comptez rejoindre les bras de Morphée ne se fait pas à la légère. La qualité de vos vacances à Milan en dépend. Pour ce faire, mieux vaut opter pour un quartier qui répond à vos envies. Vous souhaitez être au plus proche des monuments de la ville ? Une chambre dans le quartier historique vous tend les bras. Vous préférez dormir dans un endroit où le silence règne ? Optez pour un hôtel près de la gare centrale, un peu excentré mais beaucoup moins fréquenté que le centre-ville. Quelques soient vos besoins, vous dénicherez le quartier qu’il vous faut dans la gamme que propose la capitale de la mode.

Hôtel à Milan
Source : Fred Romero, flickr

Où dormir pas cher à Milan ?

 

 

Nos meilleurs bons plans à connaître avant de partir à Milan

Quand partir à Milan ?

Si une chaleur harassante et l’afflux touristique estival est le cadet de vos souci, la période qui s’étend d’avril à octobre a tout pour vous plaire. Mais les températures hivernales très agréables vous assure une visite des plus tranquille de Milan.

Comment visiter Milan en 3 jours ?

Malgré sa taille, visiter Milan en 3 jours est tout à fait possible. Tout du moins, c’est réalisable à la seule condition de respecter un programme élaboré en avance. D’ailleurs, en voici un exemple, parfait pour un week-end.

  • Premier jour : exploration du quartier navigli et dégustation des fameux aperetivo ;
  • Deuxième jour : visite du Duomo et du château Sforza, promenade dans le jardin Sempione ;
  • Troisième jour : c’est l’heure de faire des emplettes au Quadrilatero d’Oro et d’aller admirer la Cène dans l’église Santa Maria delle Grazie.

Quelles activités conviennent aux enfants à Milan ?

Pour les parents qui nous lisent : rassurez-vous, vos petits bout’chou auront de quoi faire à Milan. Voici une liste d’idées d’activités à faire en famille où petits et grands trouveront leur compte.

  • La piscine Bagni misteriosi ;
  • L’aquarium ;
  • Le Leolandia Park ;
  • Civico Planetario Ulrico Hoepli.

Y a-t-il des événements culturels à ne pas manquer l’été à Milan ?

Peut-être plus qu’à n’importe quel autre moment de l’année, la vie bat son plein à Milan en été. Et cela se traduit par l’organisation évènements tous les plus immanquables les uns que les autres. Une chose est sûre : vous aurez de quoi faire.

  • La Bella Estate ;
  • Milan City Fashion Week ;
  • Openwine : la fiesta del vino ;
  • Jazz in the park ;
  • La Food Week.

Comment se déplacer au sein de Milan ?

Par la chaleur qui s’abat sur la ville en été, les pieds peuvent avoir besoin de repos. Comme Lisbonne, la ville peut se visiter avec des itinéraires de bus ou de trains. Ça tombe bien car de nombreux moyens de transport sont disponibles partout dans la ville. En voici quelques exemples.

  • Métro ;
  • Bus ;
  • Tram.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.