Visiter Chiang Maï

Visiter Chiang Maï : nos immanquables

Direction Chiang Maï ! Après avoir découvert la capitale thaïlandaise et ses temples bouddhistes, c’est au tour de sa petite sœur au nord du pays. Petite ville pittoresque, on est bien loin de la modernité de Bangkok, mais c’est justement ce qui fait tout le charme de la Rose du Nord. Entre le Tha Phae Gate, ces remparts millénaires qui entourent le centre ville, et les centaines de monastères tous les plus somptueux les uns que les autres, c’est une ville à l’histoire impressionnante qui nous ouvre ses portes. Mais justement, que faut-il faire après les avoir franchies ? Comment rendre inoubliables ces vacances à Chiang Maï ? C’est ce que je vous propose de découvrir dans les paragraphes qui suivent, qui vont vous permettre de préparer au mieux vos futures vacances en Thaïlande. Prêt ? Pị kạn t̄hexa !

 Que voir et que faire à Chiang Maï ?

1- Les temples

Trois cents. Ce n’est pas la quantité de guerriers spartiates partis combattre les Perses de Xerxès, mais bel et bien le nombre de temples bouddhistes qu’il y a à Chiang Maï. Ce total impressionnant fait de la Rose du Nord, au côté de la capitale du pays du sourire, un haut lieu du bouddhisme. Surtout, quelques jours ne suffiront pas, même aux les plus motivés d’entre nous, sauf si la quantité de kilomètres avalés prime sur la qualité de la contemplation de ces bijoux.

Parfois séduisant de par sa simplicité, comme le Wat Phan Tao, parfois à l’architecture extraordinaire à l’instar du Wat Sri Suphan surnommé « le Temple Blanc », ils ont tous un point commun qui font leur renommée. Quel que soit le niveau de stress de celui qui les contemple, ce chanceux quittera les lieux le cœur léger et l’esprit apaisé par la spiritualité profonde qui émane de ces temples-monastères.

Et Chiang Maï a encore des cordes à son arc. Rien que dans son centre historique (identifiable par les remparts qui l’entourent), ce sont 30 Wat qui vous attendent, dont certains qui font la renommée de la ville. Comme le Wat Phra Singh, qui abrite plus de 700 moines dont certains se feront un plaisir de vous présenter leur lieu de culte, ou les impressionnantes ruines du Wat Chedi Luang, à l’origine monument funéraire.

Wat Phra That Doi Suthep
Source : Pixabay, Father150

2- Les réserves pour éléphants

L’éléphant est l’animal emblématique de la Thaïlande. Toujours prêts à nous prêter main forte, ces pachydermes monumentaux méritent leur retraite, et ont droit aux meilleurs soins. C’est pourquoi les thaïlandais ont créé des réserves naturelles qui leur sont réservées, où leurs seules obligations sont de manger et de s’amuser.

Malheureusement, des personnes peu scrupuleuses profitent de la fascination des touristes pour le roi des animaux africains. En effet, ils les réduisent à des animaux de cirque qui ne sont bons qu’à apprendre des tours afin d’amuser la galerie, au dépens de leur bien-être.

Certains étant parfois drogués pour se plier aux exigences de leurs maîtres et s’approcher aux touristes. Si ces pratiques sont bien trop répandues, les lieux qui les utilisent sont aussi bien connus et sont donc boycottés par les visiteurs.

Certaines réserves naturelles ont encore du respect pour ces animaux qui ont rendu de fiers services pendant des décennies. C’est le cas de l’Elephant Nature Park qui, à 70 km de Chiang Maï, fait figure de référence dans le domaine. Si les rencontres avec ces forces de la nature est mémorable, seuls ceux qui se sont pris bien à l’avance pour réserver leur ticket pourront partager un moment privilégié avec les éléphants de ce parc.

Réserve naturelle pour éléphants
Source : Pixabay, Nadezdha Andonova

3- Les musées

À Chiang Maï, la culture ne se limite pas à son impressionnante collection de temples bouddhistes. Découvrez autre chose encore : ses musées.

  • Chiang Maï City Arts and Cultural Center : l’achat d’un seul ticket ouvre les portes des trois musées qui composent cette zone ;
  • Lanna Folklife Museum : immersion totale garanti dans l’art traditionnel et populaire thaïlandais passé et contemporain ;
  • Elephant Parade Land : musée gratuit qui complète admirablement les réserves naturelles mentionnées plus haut ;
  • One Nimman : ancienne friche réaménagé pour constituer un véritable quartier n’ayant rien à envier à certaines zones de Las Vegas et qui, en plus, abrite un musée d’art contemporain ;
  • Lanna Traditionnal House Museum CMU : bois où ont été reconstitué des maisons traditionnelles thaïlandaises ;
  • Museum of World Insects and Natural Wonders : la collection d’insectes et de minéraux est encore plus impressionnante quand on sait que toutes ces pièces ont été réunies par uniquement deux personnes, le couple à l’origine de ce musée.
Musée de Chiang Maï
Source : Pixabay, Josch13

Où sortir le soir à Chiang Maï ?

On reconnaît une ville qui sait faire la fête quand elle se réveille une fois la nuit tombée. Et devinez quoi ? L’ambiance nocturne de Chiang Maï n’a rien à envier à celle de Bairro Alto. D’ailleurs, voici un tour d’horizon où les soirées durent du coucher au lever du soleil.

  • Nammanhaemin Road ;
  • C.M. Entertainment Complex ;
  • Nimman Road.
Rue animée de Chiang Maï
Source : Flickr, Nicolas Lannuzel

Où manger pas cher à Chiang Maï ?

Vous connaissez la maison : sur Partir Entre Amis, on profite de tout sans se ruiner. Alors voici les restaurants de Chiang Maï qui préparent les meilleurs Khao Soy et Sai Oua de la région.

  • Nun’s Restaurant ;
  • Khao Soy Khun Yai ;
  • Grazie thai local food ;
  • B Samcook Home 16 ;
  • Khao Soy Mae Sai.
Restaurant à Chiang Maï
Source : Flickr, drburtoni

Où dormir à Chiang Maï ?

À Chiang Maï, les hôtels de deux quartiers sont très prisés auprès des touristes : le carré de la vieille ville et près du marché de nuit. Pour avoir une chance d’apercevoir un monastère depuis son lit, le premier est tout indiqué. Ou bien, dans l’optique de profiter du Night Bazaar jusqu’à pas d’heure, disposer d’une chambre à proximité n’est pas du luxe.

Guide des bons plans à Chiang Maï

Des questions ? Ce guide des bons plans avant de partir à Chiang Maï y apportera des réponses.

Que faire à Chiang Maï en 3 jours?

Chiang Maï a beau être une petite ville, sa richesse culturelle fait que 3 jours ne sont pas de trop pour en venir à bout. Voici les grandes lignes de ce que peut être le programme des festivités pour 3 jours.

  • Jour 1 : découverte des temples du centre historique ;
  • Jour 2 : visite des parcs environnants ;
  • Jour 3 : réserves aux éléphants.

Comment se déplacer au sein de Chiang Maï ?

Ici, pas de métro : des moyens de transport plus traditionnels ont pris leur place. Avant de les emprunter, il est plus prudent de faire écrire l’adresse désirée pour éviter toute incompréhension avec le chauffeur.

  • Pour profiter au maximum des trajets, rien de mieux que la marche ;
  • Les vélos-taxis ;
  • Les tuk-tuks ;
  • Les songthaews (taxi collectif).

Quels sont les documents à prévoir avant de partir à Chiang Maï ?

Seul un passeport valide pour encore 6 mois après la date d’entrée sur le territoire thaïlandais est demandé par la douane. Mais si vous souhaitez louer un véhicule motorisé, un permis de conduire international est indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.