Visiter Lisbonne - Couvent des carmes 1

Guide complet du Couvent des Carmes de Lisbonne

Tout savoir sur le Couvent des Carmes de Lisbonne

Célèbre vestige ayant subi le grand tremblement de terre de 1755, le Couvent des Carmes de Lisbonne a de nombreuses histoires. Il est un lieu qui a connu de multiples gloires, mais aussi des mésaventures.

Aujourd’hui, les ruines de l’église et du Couvent sont toujours debout dans le centre de la ville. Ils nous racontent à tous l’histoire, les vécus et la tragédie qui ont frappé Lisbonne. Les restes du vestige est la preuve vivante du fameux tremblement de terre qui a ravagé le pays.

Le Couvent des Carmes de Lisbonne : un lieu chargé d’histoire

À sa création, le couvent des Carmes de Lisbonne était le complexe qui abritait l’ancien couvent de l’ordre des Carmes de l’Ancienne Observance. Il a été construit en 1389 sur ordre du connétable D. Nuno Álvares Pereira pour célébrer la victoire portugaise dans la bataille d’Aljubarrota.

 L’endroit possédait une belle église, l’Igreja do Carmo, qui était autrefois la principale église gothique de la capitale. L’église du Couvent de Carmo, à Lisbonne, avait trois nefs qui s’étendaient sur 72 m de long. Un lieu qui a été le centre de la vie de Lisbonne pendant de nombreuses années et une référence dans tout le Portugal.

Le tremblement de terre et la destruction du Couvent des Carmes

L’année 1755 marque la plus grande tragédie jamais vécue par la ville de Lisbonne : le grand tremblement de terre qui a détruit la ville. Il a ravagé le Couvent des Carmes et plusieurs monuments.

Au moment du tremblement de terre, l’église du Carmo à Lisbonne était pleine de fidèles qui allaient assister à la messe, et tout s’est effondré sur les fidèles présents. Il s’agit d’un chapitre très triste de l’histoire de la capitale portugaise. Aujourd’hui, ce que nous voyons, ce sont des ruines, comme les murs latéraux et quelques arches qui soutenaient le plafond. Mais la grandeur du lieu est toujours présente et on peut imaginer à quel point il était sublime avant la tragédie.

 Il a été décidé de ne pas reconstruire le complexe, afin qu’il reste pour rappeler aux générations futures cette tragédie qui a marqué la ville de Lisbonne. Sous le règne de la reine Marie Ier, le Couvent des Carmes à Lisbonne a fait l’objet de travaux de restauration, mais les traces de la destruction subsistent. Aujourd’hui et pour les générations futures, il est possible d’avoir un souvenir vivant de cette grande catastrophe. Le Couvent des Carmes fait partie des monuments les plus visités de la capitale.

Le Couvent des Carmes de Lisbonne à travers le temps

Le Couvent des Carmes a connu de nombreuses mutations au cours des siècles passés. En 1836, une partie de l’église et du Couvent a été transformée en locaux militaires.

En 1864, le musée d’archéologie de Carmo y a été fondé. Lieu chargé d’histoire, il a abrité les richesses du couvent. Il est à ce titre un témoin vivant de l’histoire des civilisations passés et de celles récentes. Mais les périodes troublées de la vie politique portugaise n’étaient pas encore complètement révolues. 

Ainsi, le lieu fut encore le théâtre d’un autre épisode de l’histoire portugaise, la fameuse Révolution des Œillets. C’est dans le Carmo Quartel que le dictateur Marcelo Caetano, président du Conseil du nouvel État, s’est réfugié pour échapper aux militaires en révolte en 1974. Une fois la période d’agitation terminée, le lieu a accueilli le musée d’archéologie de Carmo. Aujourd’hui, alors que Lisbonne connaît un renouveau culturel et touristique, les ruines sont devenues l’un des lieux les plus visités de la ville.

Visiter Lisbonne - Couvent des carmes 2
Source : Flickr

Le Couvent des Carmes : naissance de l’église

Si vous vous rendez à Lisbonne pour visiter le Couvent des Carmes, votre visite commencera dans l’église sans toit. Celle-ci a encore ses murs et beaucoup d’histoire à raconter. Vous serez émerveillé par sa splendeur. Elle a été décorée de divers objets préhistoriques et a été transformée en un magnifique musée en plein air.

 À l’arrière de l’église, cinq petites pièces préservées lors du tremblement de terre abritent le musée. Ces pièces se trouvent derrière ce qui était l’autel principal. Dans les salles sont exposées une brève, mais très précieuse collection de trouvailles qui racontent l’histoire de la ville de Lisbonne. Vous y trouverez certainement des trouvailles allant de la préhistoire au Moyen Âge.  À l’entrée du musée, une pierre gravée en lettres gothiques informe les visiteurs que le pape Clément VII a accordés 40 jours d’indulgence à « tout chrétien fidèle » qui visitait cette église.

Le Couvent des Carmes : le Musée d’archéologie

Le musée archéologique abrite une salle consacrée à la Préhistoire. Il nous informe sur l’évolution des peuples du passé. Une grande exposition de pierres ébréchées de la période paléolithique y est présentée. En outre, vous trouverez des objets issus de rituels funéraires néolithiques, avec des pièces provenant des fouilles d’une fortification préhistorique près d’Azambuja (3500 av. J.-C. – 1500 av. J.-C.).

 Une de ces pièces les plus célèbres est le Sarcophage des Muses, de l’époque romaine (IIIe siècle), qui, avec un pilier wisigothique, figure parmi les plus anciennes découvertes. La Frise des Lions aussi, qui est un exemple d’art mozarabe au Portugal.

 D’autres vestiges du Musée sont les Tombes gothiques de D. Fernando Sanches (début du XIVe siècle). Elles sont décorées de scènes de chasse au sanglier. Il y a aussi la tombe du roi Fernando I (1367-1383). Ce dernier a été transféré au musée depuis un couvent de Santarém.

Elle comporte même des éléments symboliques liés à l’alchimie, comme la représentation d’un laboratoire alchimique (avec deux étagères et des récipients au sommet) et l’union des contraires, représentée par un moine et une femme. Il y a également la tombe de Nuno Alvares de Pereira, saint et fondateur du Couvent des Carmes Lisbonne.

 Le musée abrite par ailleurs la salle consacrée aux collections de deux des plus importants archéologues du XIXe siècle portugais, Possidónio da Silva et le comte de S. Januário. Vous y verrez des sarcophages égyptiens et des momies effrayantes d’Amérique du Sud (Pérou). Il y a aussi d’autres éléments, une sculpture en jaspe de la Vierge Marie, des pierres tombales anciennes et des colonnes romaines. Des panneaux de tuiles baroques, des objets wisigoths, des sculptures médiévales et même des pièces de monnaie datant du 13e siècle.

Quand visiter le Couvent des Carmes de Lisbonne ?

Situé dans la célèbre rue Largo do Carmo, au quartier Chiado, le Couvent des Carmes est ouvert aux touristes toute l’année. Haut lieu de tourisme de la ville de Lisbonne, la municipalité organise des visites guidées et met à la disposition des visiteurs un centre d’information et de documentation.Vous pourrez par exemple le visiter lors d’une visite pédestre, ou opter pour un circuit en busPour mieux profiter de votre visite, vous pourriez planifier votre prochain voyage en fonction des nombreux colloques et rencontres qu’organise régulièrement le musée d’archéologie. 

Le Couvent des Carmes de Lisbonne est ouvert aux visites :

  • Du lundi au samedi de 10 h à 19 h (du mois de juin à septembre) ;
  • Du lundi au samedi de 10 h à 18 h (du mois d’octobre à mai).

Il reste fermé les dimanches et les jours fériés, comme Noël, le Nouvel An et le 1er mai. Noter qu’à l’intérieur du musée, il y a certaines règles à respecter : 

  • Les photographies sont autorisées uniquement sans flash.
  • La visite dure environ une heure.

Sachez également que le musée offre une connexion wifi gratuite à ses visiteurs.

Visiter Lisbonne - Couvent des carmes 3
Source : Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.